afflux

  • Pour certains, le Maroc, à l’exemple de plusieurs pays, est victime d’un afflux massif de migrants. Pour le citoyen lambda, son pays est “envahi” de migrants. “Ils sont à chaque coin de rue”. Et oui, les bruits de couloirs disent qu’ils se sont, même, emparés de l’espace public. “Comment peut-on les ignorer s’ils sont facilement repérables?” C’est, malheureusement, ainsi qu’on les aperçoive.

    “On est envahi par les migrants”, réclament-ils

    La migration est, en grande partie, jugée défavorablement. Cette fâcheuse tendance conspire à fortifier cette image négative des nouveaux arrivants. D’ailleurs, Il suffit d’inspecter minutieusement les réseaux sociaux pour se rendre compte de la qualité de haine que les migrants encaissent au quotidien.