Plusieurs politiciens tablent sur cette peur de l'immigration pour gagner plus de sympathie de la part de ceux qui votent lors des élections.

Nous vivons actuellement dans un contexte électoral où les migrants deviennent facilement des boucs émissaires. La question migratoire est, à de rares exceptions près, instrumentalisée à des fins politiques.

Les migrants sont toujours pointés du doigt. Ils sont nuisibles, dangereux et nocifs pour le pays où ils s’exilent. En effet, chaque étranger qui se fixe dans un pays qui n’est pas le sien constitue une sorte de menace pour l’ordre social, économique et politique de son nouveau territoire d’installation. Ceci est le discours le plus répandu que l’on véhicule chaque jour.

Plusieurs politiciens tablent sur cette peur de l’immigration pour gagner plus de sympathie de la part de ceux qui votent lors des élections. Dans les élections des Etats-unis, l’Italie, la France… ainsi que d’autres pays, les leaders des partis politiques n’ont pas manqué de répandre plusieurs stéréotypes sur les migrants pour renforcer davantage la peur de l’immigration.

La politique de la tolérance zéro

La tolérance zéro appelle à punir plus sévèrement les délinquants à la moindre infraction, vise à raccourcir au maximum le délai entre le délit et la réponse judiciaire et prône un renforcement de l’institution policière. Cette politique a pour objectif de restaurer l’ordre et le sentiment de sécurité.

La politique de la tolérance zéro à New York

Les alliés de droite évoquent souvent cette politique lors des élections. Pour eux, tous les migrants sont des délinquants. Ils doivent être punis mais surtout expulsés.

Nous avons choisi de faire une série sur les slogans électoraux prônés par la droite lors des campagnes électorales. L’idée nous est venue suite aux élections européennes de 2019, qui se dérouleront en France le 26 mai. Presque partout en Europe, les populismes canalisent leurs discours sur le nationalisme et les flux migratoires.

Similar Posts