LE MAROC TÉMOIGNE DE SA VOLONTÉ DE RÉGULARISER LES MIGRANTS

Disclaimer: Dans cet article, nous ne parlons que des procédure d’obtention du titre de séjour qui concernent les étudiants et les travailleurs migrants en situation régulière. Ceux qui ne sont pas en situation régulière, doivent constituer leur dossier de régularisation pour avoir ce document, quant aux réfugiés, ils sont tenus de se présenter auprès du HCR Maroc.

Tous les États disposent de nombreuses règles administratives qui régissent la vie des individus faisant partie de leurs entités. Le Royaume Alaouite ne déroge pas à ce précepte vu que lui aussi détient un arsenal administratif. Une structuration qui réglemente le tout notamment l’obtention de la carte de séjour marocaine.

Ce document est très précieux aux yeux des immigrés. Tout d’abord, il leur permet d’être en règle vis-à-vis des autorités locales. Ensuite, il leur donne la possibilité d’étudier et de travailler en toute tranquillité et quiétude. Dans ce billet, nous allons vous présenter les démarches d’obtention de ce document au Maroc.

Quels sont les éléments constitutifs de ce dossier ?

Il faut savoir que la procédure d’obtention du titre de séjour varie selon le profil du candidat. S’il s’agit des étudiants, ceci dépend de si le postulant est venu étudier dans une entité publique ou privée. En règle générale, les procédures restent assez identiques.

Quid de l’étudiant inscrit dans une université publique ?

L’étudiant inscrit dans une université publique est généralement issu de la coopération internationale gérée par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (A.M.C.I). Dès son enregistrement à l’AMCI et son inscription dans sa faculté, il se doit d’enclencher les démarches pour l’obtention de son titre de séjour. Pour cela, l’étudiant doit constituer un dossier comprenant :

  • Un Contrat de Bail
  • Copie de passeport
  • Attestation de prise en charge provenant de l’ambassade de l’étudiant
  • Formulaire de la préfecture dûment rempli
  • Attestation d’inscription
  • Attestation de bourse
  • 100 dhs pour le timbre d’une validité d’une année. (A noter que pour une durée de validité supérieure, le montant augmente).
  • Six photos.

Les étudiants qui viennent à titre privé doivent obtenir l’authentification  de leurs diplômes antérieurs si celui-ci n’est pas obtenu au Maroc,  c’est le cas pour la licence obtenue à l’étranger.

Lors de la première identification,  l’étudiant boursier n’a pas besoin d’homologation, mais celui qui vient étudier dans une école privée doit se rendre au ministère de l’enseignement supérieur pour retirer l’homologation de son école, qu’il ajoutera avec son attestation d’inscription pour le dépôt de la carte de séjour.

Quant aux travailleurs, leur dossier constitutif est identique à celui de l’étudiant à l’exception de l’attestation d’inscription qui est remplacée par l’attestation de travail homologuée par l’autorité gouvernementale chargée de l’emploi.

Une procédure quelque peu longue et rendue complexe selon les villes

A en croire certains étudiants, la procédure pour l’obtention de ce précieux sésame est parfois longue et rendue complexe par certaines préfectures du Royaume Chérifien.

D’après le témoignage d’un étudiant résidant à Casablanca, des documents additionnels seraient demandés ( facture lydec, relevés bancaires… ) ce qui constitue selon lui une manière de vouloir ralentir volontairement la procédure «  c’est une manière de vouloir ralentir la procédure ou de se rassurer de certaines choses d’autant plus que les éléments additionnels ne figurent pas dans la liste constitutive initiale du dossier ».

L’étudiant va plus loin dans son analyse en affirmant «  après plus d’un mois après mon dépôt au niveau de ma préfecture, je n’ai pas pu récupérer le simple récépissé ».

A Rabat par contre, nous avons pu nous renseigner auprès d’un étudiant qui nous a fait comprendre que ce n’était pas souvent le cas.« A Rabat, il est possible d’obtenir son récépissé en maximum une semaine ».

Des versions différentes qui en disent long sur la procédure et le traitement des dossiers constitutifs pour l’obtention du précieux sésame qu’est la carte de séjour.

Cet article est rédigé par notre stagiaire Icéré Auguste Fagnon.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *