La décision du pays de destination ne vient pas du néant

Demain le monde célèbre  la journée internationale des migrants. Une occasion annuelle à saisir pour parler des flux migratoires et de l’apport des migrants dans tous les domaines. Mais pas que de ces contributions,  il est également nécessaire de déconstruire les stéréotypes qui  circulent sur les migrants.

Push ou pull?

De nombreux facteurs poussent les gens à accomplir un acte migratoire. Assurer un meilleur avenir à soi et à ses proches est l’une de ces raisons. Cependant, d’autres personnes quittent leurs pays pour fuir la criminalité, la violence, les conflits, la persécution, l’insécurité, la discrimination, les catastrophes naturelles et la dégradation de l’environnement, ou encore la pauvreté.

Tout acte migratoire est bien réfléchi

“La plupart passent d’un pays en développement à un autre ou quittent un pays en développement pour un pays développé. Les migrations jouent un rôle essentiel pour la croissance économique et le développement, notamment en remédiant aux pénuries du marché du travail à tous les niveaux de qualification. Les migrations ont des effets majoritairement positifs, aussi bien pour les pays d’origine que pour les pays d’accueil.” peut-on lire sur le site de l’ONU.

La décision du pays de destination ne vient pas du néant

Certains migrants optent pour les pays les plus proches de leur point de départ alors que d’autres parcourent des kilomètres supplémentaires  pour arriver à leur destination. Tout est question de perception personnelle. Les liens historiques et les réseaux des candidats d’immigration amènent ces derniers à se décider.  Cette mobilité, quand elle n’est pas forcée, peut être favorisée si les marchés du travail, des pays de destination, facilitent l’intégration des migrants.

Un thème parmi les thèmes d’actualité les plus recherchés

Sans aucun doute, les migrations sont devenues un sujet permanent d’actualité. La communauté internationale porte, de plus en plus, son attention à ces mouvements de populations. Également, les flux migratoires se conjuguent avec des éléments d’imprévisibilité, d’urgence et de complexité. Par conséquent, ces migrations internationales exigent une coopération renforcée et une action collective entre les pays et les régions.  Favoriser les échanges d’expériences autour des migrations est devenu un must.

A noter que la Journée des migrants a été proclamée par l’Assemblée générale le 4 décembre 2000. Elle commémore l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.