Paola Pace, spécialiste de la santé de la migration
Les migrants sont souvent taxés d’être “source de maladies contagieuses” ou accusés de plomber les comptes de la protection sociale. Mais en réalité, ce sont souvent les plus jeunes en bon état de santé qui émigrent. Paola Pace, spécialiste de la santé de la migration et responsable de projet au sein de l’Organisation Internationale pour les Migrations), nous  parle de ce stéréotype.

(Vous n’avez pas d’écouteurs? La transcription est juste en bas)

Transcription:

Question 1 : Les migrants sont-ils réellement des sources de maladies ?

Non ils ne le sont pas. En effet, c’est beaucoup plus compliqué que ça. Ce sont les conditions derrière les processus migratoires qui peuvent avoir un impact sur le bien-être et sur la santé de quelqu’un. Ce n’est pas le fait d’être migrant qui nous rend susceptible à certaines maladies plus que les autres (personnes). C’est beaucoup plus complexe que ça.

Question 2 : Quel est le bénéfice d’intégrer les migrants dans le système de santé ?

Il y a plusieurs bénéfices. Il y a des bénéfices au niveau de la santé individuelle et publique. Il y a des bénéfices au  niveau juridique parce qu’on respecte les droits de l’Homme et les droits des migrants qui sont des humains d’abord. Il y a aussi des bénéfices au niveau économique parce que le coût de l’exclusion est beaucoup plus élevé que le coût de l’inclusion. Il y a des études qui ont été faites en Afrique comme en Europe comme dans les autres continents, qui montrent que le coup de l’exclusion est énorme. Ne pas inclure les migrants dans le système de santé publique coûte 3 fois plus que de les inclure parce que les soins d’urgence (par exemple) sont très coûteux. Il faut vraiment prévenir plutôt que de soigner.

Healthy Migrant Phenomenon

Paola Pace va plus loin pour expliquer que se sont souvent les plus jeunes, en bonne santé qui émigrent. Mais la transition s’explique par le Healthy Migrant Phenomenon qui dit que quand les migrants entrent dans un pays, Il ont un état de santé meilleur par rapport aux nationaux appartenant à la même condition socio-économique. Mais c’est à cause  de certains obstacles, comme la non-reconnaissance des diplômes ou le chômage qui empirent leurs  états de santé.

Plus de vidéo de Paola Pace: les travailleurs migrants ou les migrants économiques?

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *