4 jours de festivités au Maroc pour fêter la migration

Les mouvements de populations sont, de toute évidence, un fait d’actualité.  Plusieurs raisons poussent les individus à opter pour accomplir un acte migratoire. Alors que certains partent ailleurs pour étudier ou trouver de meilleures conditions de travail. D’autres se trouvent obligés  sous les faits des misères que leur inflige leur pays natal.  

Pour fêter la migration et faire prendre conscience de la sensibilité du sujet, l’ONU a déclaré le 18 décembre comme la journée internationale des migrants. Plusieurs pays proposent des activités diversifiées pour célébrer cette journée. On vous propose un récapitulatif de ce que certains pays ont concocté. 

4 jours de festivités au Maroc pour fêter la migration 

A l’occasion de la journée mondiale des migrants, la fondation orient-occident organise la douzième édition du festival “Rabat Africa”. Du 18 au 21 décembre, Rabat abritera cette festivité. Au menu: des concerts, des spectacles de danse, des ateliers … ainsi que plein d’autres surprises.  

Plusieurs manifs prévues en France 

A l’occasion de la journée internationale des migrants, plus de 250 associations, syndicats et partis  ont convoqué les Français à les rejoindre pour prendre part à des cortèges. L’objectif de ces démonstrations publiques est de prémunir contre la montée, en puissance, de la droite.

De l’avis des organisateurs, ces marches doivent, à tout prix, avoir lieu pour guerroyer contre les fausses idées circulées par certains gilets jaunes qui ont dénoncé l’approbation du pacte de l’ONU sur les migrations. Pour la cheville ouvrière, il est primordial de se coaliser contre la précarité, le dumping social, ainsi que pour l’égalité des droits et la liberté de circulation.

Les migrants de retour sont à l’honneur au Sénégal

La “terre de Teranga” a choisi de solenniser cette journée spéciale en abordant la question de la migration de retour. Le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur orchestre une rencontre dédiée au thème de la gouvernance inclusive de la migration. Celle-ci aura pour but de traiter la question du retour et  de la réintégration des migrants. Une partie de la discussion sera, également, consacrée à l’investissement productif de la diaspora.

Le tissu associatif malien vole au secours des migrants refoulés

Au Mali, plusieurs jeunes choisissent de quitter leur pays natal pour rejoindre les pays de cocagne. Certains exhalent leur dernier soupir en tentant de rejoindre “l’eldorado”. Tandis que d’autres se retrouvent forcés à rebrousser chemin  au Mali.

Souvent, lorsqu’ils rentrent chez eux, ils sont en situation vulnérable. Ils ont, ainsi, besoin d’une assistance immédiate. L’Association Malienne des Expulsés (AME) est parmi les premiers organismes leaders qui prêtent main-forte à ces migrants. 

Cette association appelle, de tous ses voeux, à poursuivre la lutte pour les droits des  migrants.  « Cette journée (ndlr: journée internationale des migrants) pour nous  est une journée de prise de conscience, d’hommage à toutes les victimes de la migration  forcée et d’auto critique sur les différentes actions qui ont été faites   par les différentes associations en faveur des migrants ou de leur famille », déclare Ousmane Diarra, président  de l’AME,


Pour avoir une idée plus claire sur cet événement, on vous invite à lire cet article:  LE MONDE CÉLÈBRE AUJOURD’HUI LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.